Savez vous ce qu’est l’andragogie ?

Aujourd’hui un petit article estival sur un mot qui ne dit pas grand chose à la plupart des mortels … l’andragogie.

Qu’est-ce que l’andragogie ?

Il s’agit de la spécificité d’enseignement auprès des adultes, ce qui est donc contraire à la pédagogie qui est, elle, la spécialité d’enseignement auprès des enfants.

L’andragogie est une science car il s’agit d’étudier la manière dont apprend le public adulte. En effet, si similitudes il y a, elles sont peu, il faut donc se concentrer davantage sur les particularités de l’enseignement des adultes car l’approche, la vision et les méthodes sont différentes.

Le site andragogies-formations.over-blog.com explique bien les différences notables entre l’andragogie et la pédagogie, dont en voici un extrait :

« Pour apprendre efficacement, l’adulte doit :

* Etre motivé : Les motivations peuvent être très variées : satisfaction professionnelle, évolution professionnelle attendue, développement de ses compétences, plaisir d’échanger avec d’autres, goût pour apprendre, etc.…

* Se sentir intégré dans le groupe : En effet, les échanges entre pairs sont un des leviers majeurs d’apprentissage des adultes. Ils favorisent le conflit sociocognitif. La confiance et la bienveillance sont des éléments indispensables pour un dialogue de qualité.

* Comprendre : Attention aux mots compliqués, aux abréviations, aux jargons … ! Le formateur explique aussi les objectifs et les liens entre les activités qu’il propose. L’apprenant doit comprendre pourquoi on fait telle chose à tel moment.

* Agir : Plus l’adulte est passif, moins il a de chance d’apprendre. On favorisera pour cela les méthodes pédagogiques actives, c’est-à-dire, celles qui s’appuient sur l’activité des stagiaires et le travail de groupe.
 

* Faire le lien entre la formation et sa pratique : L’adulte en formation doit en permanence faire des rapprochements entre sa pratique et les apports de la formation, qui viennent parfois en contradictions avec ses habitudes. Le formateur doit donc favoriser ce va-et-vient permanent entre expérience et apports nouveaux, par des activités adaptées ou en invitant les apprenants à témoigner de leurs pratiques.
 

* Donner du sens à son apprentissage : L’adulte a besoin de savoir où il va, pourquoi et comment il va ou comment on l’y mène. D’où la nécessité de définir et communiquer des objectifs pédagogiques, ainsi que de préciser la progression pédagogique proposée tout au long de la formation Il a également besoin de percevoir que ce qu’il apprend lui est utile. »

 

Les formateurs d’adultes sont donc avant toute chose des « andragogues » plutôt que des pédagogues !

Reprendre des études après un parcours professionnel long, intense, et parfois à 1000 lieux de ce qu’ils connaissaient et faisaient, pour ces adultes il est nécessaire d’avoir face à eux des formateurs qui maitrisent l’animation de groupe et qui comprennent leurs difficultés ainsi que leurs besoins.

La théorie ne doit pas être la norme, il faut privilégier la pratique et réussir à rebondir sur leur vécu afin de faciliter les liens entre ce qu’ils font en classe, le monde du travail qui les attend suite à la formation, et leur intérêt personnel à comprendre et à savoir faire (compétences à acquérir plutôt que connaissances théoriques).

Mon métier de formatrice d’adultes est très enrichissant car j’ai la chance d’avoir face à moi des personnes qui arrivent avec leur parcours personnel et leurs espoirs futurs d’une autre vie. Le challenge est important en tant que formatrice car je pense avoir un rôle social dans cette reconversion professionnelle et cette inclusion. Je me sens autant concernée qu’eux à leur réussite.

Etre face à d’autres adultes, avec parfois des casseroles de la vie qu’ils trainent, me permet de prendre du recul sur la vie et sur ce qu’elle offre ou retire …

 

andragogie, andragogue, formateur d’adultes, formatrice, pédagogue

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *