Préparation d’examen : comment favoriser la mémorisation ?

Etat des lieux sur la mémorisation

La mémorisation est un processus complexe, qui doit être supporter par l’utilisation d’outils pratiques pour favoriser la compréhension et le stockage des informations reçues. On ne parle pas d’une mémoire mais de plusieurs. L’on distingue 3 types de mémoires :

  • la mémoire sensorielle : celle qui va recevoir l’information première
  • la mémoire de travail (aussi appelé « mémoire à court terme ») : qui va réussir à traiter une quantité limitée de données, et dans un temps court
  • la mémoire à long terme, que l’on catégorise selon 3 parties :
    • la mémoire sémantique (ce sont les concepts de la vie et les connaissances que l’on en a)
    • la mémoire épisodique (il s’agit des expériences vécues et observées, sur le parcours de vie)
    • la mémoire procédurale (ce sont les procédures que l’on fait de manière machinale, tel que faire du vélo)

Quels outils pour faciliter la mémorisation ?

Nous entrons dans la période charnière et décisive des examens de fin d’étude.

Pour la majorité, cela est synonyme de stress, de pression, et d’angoisse.

Les révisions vont donc commencer, et bien souvent le principal outil qui sera utilisé par les élèves seront les fiches.

Cependant, j’ai observé des similitudes qui, malheureusement, ne permettent pas une bonne mémorisation car l’outil des fiches est mal construit.

Les étudiants n’arrivent pas à faire des résumés, des synthèses, à ne garder que l’essentiel, bref ils ont des difficultés à faire un tri efficace. Ils vont donc réécrire l’entièreté de leur cours sur de petites fiches. Autant dire que cela ne va pas servir à grand chose, si ce n’est l’apport bénéfique de l’écriture pour se souvenir.

Pour des fiches efficaces, il est primordial de savoir synthétiser et résumer. Et pour pratiquer cet exercice, rien de mieux que de construire des tableaux ou des maps qui vont « forcer » l’apprenant à faire émerger les idées principales d’une leçon.

Il faut donc privilégier les cartes mentales, les tableaux avec des codes couleurs, et les schémas, pour retranscrire l’essentiel d’un cours. Les couleurs sont bénéfiques pour ancrer l’information dans la mémoire visuelle. Surtout si des cours se ressemblent (économie et management par exemple).

De plus, il est important de déterminer les entrées qui correspondent le plus au profil d’apprentissage : visuelle ? auditive ? L’apprenant a-t-il besoin d’écrire pour mieux apprendre ? Au contraire, a-t-il besoin de lire et relire ? A-t-il besoin d’écouter ? A-t-il besoin d’expliquer, de reformuler, « d’enseigner » ? Le fait de déterminer son profil va permettre de comprendre son fonctionnement d’apprentissage et d’être efficace dans ses révisions.

Le second conseil est de réviser à petite dose. Inutile de se prévoir 5 heures d’affilées pour réviser et apprendre 4 chapitres : il va y avoir overdose et la motivation va s’étioler. Ce qui n’est vraiment pas l’objectif ! Donc, privilégier des révisions d’une heure voir 1h30 maximum, plusieurs fois dans la semaine (3 fois par exemple), pour ne pas surcharger et perdre la motivation. Il n’y a pas de mystère, pour ancrer les informations, il faut répéter plusieurs fois, de manière régulière.

Troisième conseil, il est recommandé de réviser le soir avant de dormir. Attention, il ne s’agit pas de réviser à 2 heures du matin, mais plutôt de consacrer une part importante au sommeil, qui, cela a été prouvé, favorise le processus de mémorisation. Donc, pour un couché à 22 heures, se mettre à réviser à partir de 20h30 par exemple. D’autre part, le matin est également un moment propice pour réviser car l’attention et la concentration sont à leur top niveau !

Enfin, il est important de planifier et d’organiser ses révisions. Un planning permet de visualiser les moments dédiés à l’apprentissage des moments de détente (ceux là sont également importants à visualiser car il faut récompenser son cerveau pour le travail accompli ou celui qu’il va accomplir, c’est une source supplémentaire de motivation !).

Donc, pour des révisions efficaces, n’oubliez pas de :

  • privilégier des outils simples, colorés, sous forme de schémas ou de cartes mentales, éviter la rédaction, mettez en avant les idées essentielles
  • déterminer les entrées propices à un bon apprentissage en fonction de votre profil ou du profil de l’étudiant
  • bien dormir
  • réviser avant de dormir à petite dose
  • réviser le matin
  • planifier les révisions et prévoyez des moments de détente pour récompenser le cerveau !

 

Avec tous ces conseils, la préparation à l’examen sera optimale :-)

apprendre, carte mentale, examens, fiches, mémoire à court terme, mémoire de travail, mémorisation, mindmap, outils pratiques, planification, révisions, schéma, sommeil

2 Comments

  1. merci pour les conseils :)

    Reply
    • Merci Narjes et bon courage pour les révisions :-)

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *