La stratégie des classes flexibles

Idriss Abrekane, Docteur en neurosciences, donnait comme exemple la comparaison entre des chaussures militaires il y a 100 ans et les chaussures militaires plus récentes. L’innovation portait sur le fait que les militaires disposaient d’une chaussure gauche et d’une droite. Ce qui était une révolution ! Pourtant si cohérente à l’heure où j’écris ces lignes !

Puis il a montré 2 photos. La première, représentant une classe du début du siècle, la seconde, représentant … une classe actuelle. Le constat est sans appel : aucune différence entre les 2 photos, ayant tout de même, une centaine d’année d’écart.

Voila le constat, objectif et malheureux que l’on peut encore faire trop de fois dans nos écoles actuelles. Rien n’a changé, tout est pareil. Cependant, les élèves ont changés, les enfants ont évolués, les besoins, les attentes, les troubles d’apprentissage, l’éducation… bref, TOUT à changé, sauf l’environnement scolaire qui accueille pourtant les élèves français.

 

Alors, qu’est-ce qu’une classe dite « flexible » ?

Il s’agit d’une classe proposant différents environnements de travail. Oublié les tables alignées devant le pupitre de l’enseignant. Bonjour aux espaces dédiés aux différentes formes de travail !

Qu’il s’agisse d’un travail de réflexion, de coopération, d’observation, ou encore de recherche, il est l’heure de travailler en mode « projet » avec ses classes et d’utiliser réellement la pédagogie différenciée : s’ils ne font pas tous la même chose en même temps, eh bien, rien n’est grave, c’est normal !!! Destressez-vous et acceptez de proposer un apprentissage « vivant », dynamique, pétillant, intéressant, passionnant !

Une classe flexible est une classe où l’on peut trouver des fauteuils, canapés, poufs, pour un espace plutôt cocooning et confortable, propice à l’échange, à la réflexion, à la détente. On y trouve aussi dans un autre endroit de la classe, des tables en îlot pour favoriser le travail d’équipe, puis encore plus loin un espace sur chaise haute avec ordinateurs pour favoriser le travail de recherche par exemple. N’oublions pas d’intégrer des tables et chaises en forme de U pour permettre une restitution des idées et des travaux réalisés par les différents groupes, et auprès duquel l’enseignant formateur deviendra l’animateur qui permettra de synthétiser toutes les réflexions.

Quel lien faire entre classe flexible et pédagogie différenciée ?

La pédagogie différenciée est la capacité pour l’enseignant formateur de s’adapter à chaque profil des apprenants composant le groupe pour faciliter la compréhension de chacun et ainsi favoriser la réussite, en mettant en place des outils et des méthodes pédagogiques spécifiques. Mais, outre le fait qu’il est important de se pencher sur les différents profils d’apprentissage pour amorcer la pédagogie différenciée, il est aussi primordial d’intégrer le fait que de se sentir bien dans son environnement de travail facilite grandement l’implication des élèves, et agit indirectement sur la notion de pédagogie différenciée, à partir du moment où l’on accepte de « casser » les codes et de trouver cela tout à fait normal qu’un ou plusieurs élève choisissent d’aller s’assoir dans un canapé plutôt que sur une chaise au début du cours !

L’apport des neurosciences dans les classes flexibles

Je vais faire court. Les neurosciences sont claires, elles expliquent l’importance des émotions positives dans le processus d’apprentissage. Si l’apprenant se sent bien où il se trouve, il sera parfaitement enclin à faire les efforts nécessaires pour réussir ce qu’on lui demande. Si au contraire il ne se sent pas bien, n’est pas à l’aise, n’apprécie pas son environnement, sa motivation s’en trouvera piquée et à son plus bas niveau. Donc, en permettant aux apprenants et aux enseignants formateurs de se retrouver dans un endroit accueillant, avec des environnements flexibles et adaptés aussi bien aux travaux demandés et à l’humeur de chacun, il est cohérent que le niveau de bien être s’en trouve boosté et que l’intégration de la classe flexible au sein d’un établissement scolaire soit plutôt une bonne stratégie !

Comment passer à l’action s’il n’y a pas de budget ?

C’est la que le bas blesse… sans budget, ni investissement de la part de la Direction de votre établissement, cela va être difficile. Cependant, il est tout à fait possible de faire avec les moyens du bord en attendant de mieux : mettre certaines tables sous forme d’îlots, retirer des tables et ne laisser que des chaises en forme de U ou d’arc de cercle, initier un coin recherches / lectures / ordinateurs / bibliothèque… il est possible de faire avec peu pour démarrer.

Lancez vous et testez une classe flexible ! N’hésitez pas à m’envoyer vos avis et autres commentaires sur ce sujet :-)

classe flexible, pédagogie différenciée


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/7/d479786864/htdocs/arhcommunication/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *