La Théorie des Intelligences Multiples en classe par Howard Gardner

Etes vous matheux ? Si oui => vous seriez intelligent Si non => vous ne seriez pas intelligent C’est très réducteur n’est-ce pas ? Eh bien c’est exactement la même pensée qu’a eu Howard Gardner lorsqu’il a commencé à travailler et à réfléchir à sa Théorie des Intelligences Multiples. En partant du principe que nul n’est bête, Howard Gardner a réussi à prouver grâce à l’observation qu’il existerait plusieurs types d’intelligences. Je vous propose de visionner la vidéo ci-après traitant du sujet et à destination des enseignants et formateurs...

Repenser le système d’évaluation des élèves

La pédagogie française a son système d’évaluation diagnostique, formative et sommative, et la note ne déroge pas à la règle… malheureusement. En effet, la note engendre une compétition entre enfant, une concurrence dès le plus jeune âge, et je trouve que celle-ci n’est pas du tout pédagogique. Car une fois que la note a été distribué, que se passe t-il ? Mis à part une stigmatisation de l’élève par son professeur mais aussi par ses camarades ? Ou en tire t-il un bénéfice quelconque ? A quel moment améliore t-il ses connaissances ? Le problème avec la note et l’évaluation ponctuelle sont quelles figent à un moment M des connaissances soit disant acquises. Cependant, on l’a vu, les émotions jouent un rôle primordiale dans les apprentissages, et si lors de l’épreuve ponctuelle, l’élève stress beaucoup, son cerveau reptilien peut bloquer le raisonnement du néo-cortex, dans ce cas le « bug » est assuré et la mauvaise note sera malheureusement attribuée. Le plus intéressant est, je le pense, l’évaluation des connaissances ou des compétences acquises SANS la note. Mais en se posant à côté de son élève et en lui expliquant ce qu’il n’a pas très bien fait, mais aussi en soulignant ce qu’il a trés bien fait. C’est important d’être juste et de dédramatiser ce qui n’a pas été acquis car l’élève comprendra mieux que, par la suite, vous lui proposiez des exercices personnalisés supplémentaires pour qu’il puisse travailler la connaissance ou la compétence non acquise ou partiellement acquise. Ainsi, nous sommes véritablement dans notre rôle d’enseignant contrôlant l’avancée de nos élèves dans les savoirs. Personne n’est stigmatisé mais tout le monde est...

L’importance des émotions dans les apprentissages

Vous enseignez et vous ne savez pas comment générer une bonne ambiance de classe ? Vous vous rendez compte que les élèves sont démotivés et vous-même ne vous sentez plus à votre place ? Regardez cette vidéo qui vous parle de l’importance de cultiver des émotions positives dans votre classe afin de faciliter la mémorisation de chacun de vos élèves ! Ce n’est pas magique : ce sont les neurosciences qui le disent...

Qu’est-ce que le neuromanagement en classe ?

Cet article a pour objectif de vous faire découvrir le sujet de mon dernier livre « Devenez le prof idéal grâce au neuromanagement » publié aux éditions Kawa et que vous pouvez retrouver ici.   Alors, qu’est-ce que le neuromanagement exactement ? C’est le fait de manager en prenant en compte les personnalités, les besoins, et en comprenant le fonctionnement de chaque individu composant une équipe. Pourquoi tant d’effort de management me direz vous ? Eh bien c’est simple ! Pour permettre au manager de remporter 100% d’adhésion avec une totale satisfaction de la part de ses équipes ! C’est prouvé, une personne qui se sent bien au travail a envie de donner le meilleur de lui-même, les résultats sont incroyablement bons et pérennes ! Mon idée de départ, sans pouvoir la nommer avec exactitude il y a 10 ans, était d’intégrer le management selon l’exemple de l’entreprise libérée, au sein même d’une classe. Je partais du principe que si mes élèves se sentaient bien, se sentaient valorisés et respectés, et que j’arrivais à les driver selon leurs besoins et selon ce qui les faisaient vibrer, j’arriverai à obtenir des résultats positifs, rapides et pérennes. C’est donc le travail que j’entrepris avec mes chacune de mes classes. BacPro, BTS, DUT, Titres Professionnels, j’ai construit et essayé cette méthode avec chacun d’entre eux. J’étais issue de l’entreprise à la base, je suis arrivée à l’enseignement sur le tard et j’y suis arrivée avec mes codes en tant que salariée qui a été managée ainsi que jeune cheffe d’entreprise qui commençait à manager. Je suis donc partie du principe que si j’avais été heureuse au...