Préparer sa rentrée : construire sa progression

Nous sommes en juillet, j’ai terminé mon année scolaire avec mes quelques 200 étudiants, et je suis assez satisfaite de ce que j’ai fait avec eux ces 10 mois. Le secret de la réussite c’est une bonne préparation. Et une bonne préparation passe forcément par une progression pédagogique claire et précise. Vous n’iriez pas en entretien de recrutement sans avoir préparé au minimum cette épreuve ? Et bien, une classe ne s’improvise pas, la progression de celle-ci doit être préparée en amont afin de savoir exactement ce que l’on va aborder heure par heure avec  ses élèves (petits ou grands). J’enseigne à différents publics, j’ai des BTS, des DUT, des adultes en reconversion professionnelle envoyés par le Pôle Emploi, mais aussi des Travailleurs Handicapés, des salariés d’entreprise (cadres et non cadres). Cette pluralité, ces différences de niveau et d’approche, font que je suis bien obligée d’adapter ma progression chaque année. Un même diplôme, même s’il comprend le même référentiel, ne sera pas abordé de la même manière en fonction du public comprenez vous ! Donc votre progression, doit être différente en fonction de vos classes, du potentiel de celle-ci, de la dynamique de groupe : tous ces aspects sont à prendre en considération lorsque vous construisez votre progression pédagogique. Elle est donc personnelle et elle se réalise une fois (à la pré-rentrée) pour une année scolaire complète : la vision doit être globale et totale, même si celle-ci reste adaptable et flexible, il est nécessaire de poser les grandes lignes de l’avancée des séances sur une année scolaire complète. Cette progression peut aussi se nommer « stratégie globale de formation »...