Comment dynamiser ses cours ?

Une grande question que beaucoup d’enseignants et formateurs se posent, est la manière de dynamiser ses séances pédagogiques. Comment faire pour rendre ses cours intéressants, et que ceux-ci puissent accrocher l’attention des élèves plus que l’attirer ? Après l’article sur la relation éducative qu’il convient d’établir afin de garantir les bonnes bases, un socle solide pour le reste de la durée d’apprentissage, il est important de travailler véritablement le fond de ses séances. Quel objectif souhaitez-vous faire passer lorsque vous allez dispenser telle ou telle séance ? Bien entendu vous me répondrez que vous voulez avant tout que les élèves retiennent ce que vous leur avez enseigné. Mais finalement, vous avez faux à mon sens. Je dirais que l’important est que les élèves COMPRENNENT le message que vous leur avez fait passer afin qu’ils puissent le RETRANSCRIRE dans leur vie professionnelle et dans leur vie personnelle plus tard. Et oui, ma vision des choses, est que l’on a une énorme responsabilité sur le devenir de ces individus : nous devons leur permettre de devenir des adultes responsables et doués de réflexion, c’est cela l’important dans l’enseignement, nous devons prendre vraiment conscience du rôle de l’enseignant formateur qui est présent face à des individus en quête d’un avenir professionnel mais surtout en quête d’une place dans la société. Ils doivent donc être armés pour réfléchir et avancer en toute tranquillité dans la vie professionnelle qui les attend mais aussi dans la vie de tous les jours. Continuer sur un enseignement « plat » et trop enfoncé dans la théorie est une pure utopie que de croire qu’il va rester quelque...

L’enseignement au service des apprenants

Partie 1 : la première rencontre   La relation éducative Comme expliqué dans ma présentation, j’avance le fait que j’œuvre pour un autre enseignement, une autre manière de faire apprendre, une vision plus idéaliste peut être, mais certainement plus juste et plus équitable, où le respect entre apprenant et enseignant est le socle de toute relation éducative. Le challenge premier de l’enseignant – formateur En effet, j’ai pu tester depuis que j’enseigne et que je forme, que les relations éducatives font beaucoup dans la réussite de l’apprenant. Il est démontré que si l’élève apprécie son professeur et l’ambiance qui règne dans le cours, lors des séances, celui-ci voudra revenir, rester et faire l’effort d’écouter voir même de participer. Je pars donc du principe premier que je dois réussir ce challenge qui est d’être accepté par l’ensemble de mes apprenants, pour pouvoir, par la suite, réussir à leur transmettre l’essence même de ma présence en classe : le cours, c’est à dire la théorie et la pratique liée à celle-ci[1]. Cette première étape est fondamentale pour réussir la première rencontre, car de celle-ci résultera le reste de l’année scolaire. Beaucoup d’enseignants ne se préoccupent pas de cette première rencontre, arguant que ce sont les élèves qui doivent s’adapter à l’enseignant et pas l’inverse. L’idée du moule est donc bien présente dans notre système éducatif, et cela dès le départ, dès la rentrée : on ne se préoccupe absolument pas des désidératas, des souhaits, de la vie de nos apprenants, de ce qui les motivent, de ce qui les animent, on ne veut rien savoir de ce qui peut se passer...